EIHS – ECOLE INTERNATIONALE HILDEGARDE DE SOINS

Girofle / Hildegarde

La Girofle https://fr.wikipedia.org/wiki/Giroflier

Le clou de girofle noir est très chaud et possède en lui une certaine humidité qui se répand doucement comme la douce humidité du miel.

Si quelqu’un a mal à la tête, s’il a la tête lourde comme s’il était sourd, qu’il mange force clous de girofle : il réduit la douleur qui accable sa tête.

Et quand des viscères malades gonflent parfois dans l’homme, alors il arrive souvent que ce gonflement des viscères déclenche une hydropisie. Quand l’hydropisie commence déjà à se développer dans un homme, qu’il mange souvent des clous de girofle noirs : ils combattent le début de la maladie, parce que leur vertu passe dans les viscères de l’homme, réduit leur gonflement et combat ainsi l’hydropisie en l’empêchant de se développer.

Il arrive souvent que la chaleur de la moelle humaine s’échappe et cause la podagre. Quand elle a commencé à se développer, si alors le malade mange beaucoup de clous de girofle noirs, leur vertu passe dans la moelle, et empêche la podagre de se développer, de progresser quand elle est à ses débuts.

Celui qui souffre de hoquet, qu’il mange des clous de girofle à jeun et aussi du zédoaire après le déjeuner, et qu’il poursuive le traitement pendant un mois. Car la chaleur des clous de girofle, quand cet homme est à jeun, le pénètre et le réchauffe. La chaleur du zédoaire est tempérée, et chasse le froid de la maladie en question. Et il a cet effet sur l’homme qui a déjeuné, car s’il était à jeun, la force du zédoaire lui ferait du mal. Que le patient suive ce traitement pendant un mois pour qu’il lui donne plus de force.

Laisser un commentaire